Quante storie

Il fait un temps à écrire une nouvelle autofictionnelle dans laquelle Javier Bardem écraserait des gousses d’ail du plat de la main pour me préparer un gaspacho.

Publicités

1 réflexion sur « Quante storie »

  1. La petite fille endormie en votre tréfonds, se réveillerait elle pour rêver à un macho ? Faut dire qu’un gaspacho bien aillé , c’est bon ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s