Éloge de la vertu comestible de l’Enfance de Sarraute

Le mois de janvier est une montgolfière lourdement chargée de laquelle on jette d'un côté les accumulations de l'année qui lui a précédé pour la bourrer jusqu'à la gueule de l'autre main d'affaires soldées et inutiles. Et ma foi, il serait malhonnête de nier que la perspective de ce point de fuite prenant la tangente... Lire la Suite →

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑